RANDONNÉE DES ETANGS DE BIHECOURT A VERMAND

DES ETANGS DE BIHECOURT A VERMAND

Durée : 1 H 15

Départ: Etangs de Bihécourt

 

En sortant du terre plein central des étangs de Bihécourt en direction de l'ancien moulin, prendre à gauche le sentier qui longe les étangs en direction de Vermand.

Arrivé à l'entrée de Vermand, face au stade, prendre la route sur la gauche.

Passer devant l’ancienne gare, sur la gauche ainsi que devant la maison des Sœurs sur la droite, construite sur le site de l'ancienne briqueterie. Prendre le chemin face à la gare sur la droite, ancienne chaussée Brunehaut.

Arrivé au niveau de la route nationale, traverser et continuer tout droit, rue Charles de Gaulle.

A l'extrémité de la rue, monter les escaliers pour arriver sur l’ancien Oppidum romain. A la fin de ce dernier, continuer tout droit par le chemin des hussards.

Vous retrouvez la rue du Moulin, partir sur la droite afin de reprendre la rue des Fontaines en direction du lavoir.

Moulin de Bihécourt

Son existence remonte aussi dans le temps, on en parle dans le cadre d'une transaction en juin 1242 entre Rémier de Marteville, chevalier et le chapitre de St Quentin

En 1709, c'est un certain Martin Monjart qui l'exploite en même temps que celui de Vermand.

Le 7 janvier 1790, le marquis Gabriel-Louis de Caulaincourt, propriétaire des lieux le loue pour une durée de 99 ans à Pierre-Modeste Delaporte, laboureur à Jeancourt et à son épouse Alexandrine-Reine-Rosalie Trocmé.

En 1820, C'est Louis Devillers qui l'exploite. Le moulin fut démoli en 1849 et reconstruit en 1850. Il tomba en ruines après 1871.

Oppidum de Vermand

A Vermand, un oppidum central dont l'origine remonterait avant J.-C. permettait aux populations de s'abriter avec biens et troupeaux, lors des invasions.

Celui s'arcboutait sur les rives de l'Omignon et était défendu côté plaine par une levée de terre et des fossés. Vermand est la capitale des Viromandui.

En 57, devant la conspiration des tribus du nord de la France, les Belges, qui se sont alliées, César intervient avec plusieurs légions pour les soumettre. L'affrontement avec les guerriers Viromandui a lieu sur les rives de la Sambre. C'est la défaite pour les Viromandui. César occupe le pays et donc, pense-t-on, l'oppidum de Vermand.