L'OMIGNON

LE MILIEU NATUREL

L'Omignon traverse les deux étangs de Vermand et le marais de Caulaincourt qui sont riches et divers. Les herbiers sont favorables à la reproduction du brochet. Les plans d'eau ceinturés de roselières accueillent nombre d'oiseaux nicheurs ou pour l'hiver et aussi deux espèces rares de papillon, La Noctuelle obsolète et la Leucanie des Roseaux.

La vallée s'inscrit dans les craies blanches du Crétacé, tandis que le fond de vallée est couvert par des alluvions modernes.

L'Omignon traverse dans la première partie de son cours une région boisée assez vallonnée et crayeuse. Plus loin, c'est la grande plaine du Vermandois et du Santerre avec un épais limon qui en font par la qualité de son sol, une des plus riches de France.

Le fond du cours d'eau est graveleux et sablonneux sur une partie et les plantes aquatiques s'y sont bien développées. Des boisements d'aulnes et de frênes sont présents sur les rives de l'Omignon sur une partie de son cours.

Les marais de Vermand et de Caulaincourt présentent une grande variété d'habitats aquatiques et amphibies :

En fond de vallée, des peupleraies, des fourrés de saules et de végétation dense complètent le site.
Sur les versants de la vallée, des forêts riches en érables et en tilleuls.

DES MILIEUX INTERESSANTS

La variété de la vallée de l'Omignon est source d'une faune et flore riche:

DES ESPECES PARTICULIERES

Dans l'Omignon, sont présentes des espèces dont les populations sauvages sont fragiles en France :

Dans les marais :

EVOLUTION DU MILIEU NATUREL