COMMEMORATION DE LA MORT DE SAINTE RADEGONDE

Début mai 1987, je rencontre le Père Perdu, alors Abbé à Péronne. Je l’avais connu à la faculté de médecine d’Amiens, en tant qu’aumônier des étudiants. Après un échange de nouvelles respectives, il m’a demandé si nous faisions quelque chose à Athies sur Ste Radegonde car en Août est le 14 ème centenaire de sa mort et qu’elle y a séjourné.

PREAMBULE

"Sainte Radegonde ? qui est-ce ? je n’en avais aucune idée. Le travail de recherche, aidé par la société archéologique et l’Abbé Studzinski curé de Cartigny m’ont fait découvrir cette grande personnalité. Cette rencontre avec le père Perdu a été un véritable déclic et sans elle, rien n’aurait vu le jour. L’idée d’une commémoration sous forme d’une exposition et d’un défilé a rapidement fait son chemin au sein de la municipalité et du comité des fêtes. C’était l’occasion de mettre en valeur le village et de faire connaitre cette personnalité qui séjourna à Athies pendant une dizaine d’année.

La date du 29 Août fut retenue, coïncidant avec la fête du village. Nous avions trois mois pour organiser cette manifestation. A Poitiers, une exposition très intéressante du père Aubrun, m’a donné beaucoup d’éléments pour documenter l’exposition.

SE MOBILISER

Des tissus ont été récupérés chez les habitants, dans des usines : à Buire-Courcelles, Saint-Quentin. Une centaine de costumes a été réalisée. Heureusement à l’époque Mérovingienne c’était assez simple !

Les habitants se sont mobilisés pour agrémenter le défilé en réalisant notamment un char à roues pleines, des boucliers, épées et autres accessoires. Le club hippique de Bussu a accepté de faire partie du défilé et également le groupe mérovingien de « les rues des vignes »

Avec Mme Paerels, maire du village, nous avons eu l’idée de donner le nom de Ste Radegonde à la rue de la maison de retraite. C’était lui rendre cet hommage, car la maladrerie qu’elle fit construire se trouvait très vraisemblablement à cet endroit même.

AOUT 1987

Il y eu donc sur un Week-end du 29 Août 1987 :

Une exposition dans l’Eglise de textes et documents sur la vie de Ste Radegonde et son époque, et également une exposition de cartes postales anciennes d’Athies.

Samedi matin : un rallye-promenade

Samedi soir : un concert avec les ménestriers picards consacré à la musique Franco-flamande du XVI ème siècle. On y apprécia des musiciens passionnés jouant sur des instruments tels le cornet à bouquin ou la vielle à roue.

Dimanche matin messe devant l’entrée de la maison de retraite par l’Abbé Valour et l’Abbé Jean Foussadier, vicaire général suivie de l’inauguration officielle de la rue Ste Radegonde.

L’après-midi : défilé historique avec plusieurs tableaux retraçant son parcours jusque Poitiers.

 Si beaucoup d’énergie a été dépensée, sans compter les nuits blanches, ces journées ont été inoubliables. La population a été très enthousiaste. Cet évènement a révélé combien nous sommes attachés à l’histoire locale, a permis de créer une certaine émulation dans la population et de préparer avec encore plus d’anticipation, de motivations et de participations les commémorations du bicentenaire de la Révolution française deux ans après". 

Texte et photos de Mme Sophie Carton