Recherche homme en bretagne


Faits divers Bretagne : une sexagénaire vit un enfer après une fausse annonce coquine Une sexagénaire de la région de Guingamp Côtes-d'Armor a été harcelée pendant plus de deux ans à cause d'une annonce coquine passée à son insu dans un journal. La victime a subi un harcèlement téléphonique et des propositions indécentes.

recherche homme en bretagne site de rencontre gratuite belgique

A cause de cette petite annonce coquine passée à son insu dans un journal local de la région de Guigamp Côtes-d'Armorune sexagénaire de 62 ans a vécu un véritable cauchemar pendant plus de deux ans.

Harcelée au téléphone, inondée de SMS, la malheureuse a fait une dépression avant d'être hospitalisée rapporte Le Télégramme.

Nous utilisons des cookies afin de personnaliser le contenu et les fonctionnalités de notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Plus de détails sur notre politique d'utilisation des cookies. Personnaliser Tout autoriser Informations Votre confidentialité Lorsque vous consultez un site internet, ce dernier peut stocker des informations sur ou en récupérer de votre navigateur, le plus souvent sous forme de cookies.

Elle a décidé de porter plainte pour mettre un terme à son calvaire. Mais la blague a rapidement tourné au drame recherche homme en bretagne cette veuve, mère de recherche homme en bretagne enfants qui vivait paisiblement dans son pavillon occupée à faire du tricot.

Femme Bretagne Cherche Homme

Dès avrilelle reçoit un appel sur son téléphone portable d'un inconnu qui lui propose une rencontre suite recherche homme en bretagne l'annonce.

La sexagénaire ne comprend pas très bien et pense qu'il s'agit simplement d'une erreur.

recherche homme en bretagne

Les très nombreux appels qui vont suivre, entre avril et juinles propositions indécentes et autres SMS contenant des vidéos pornographiques vont miner le moral de cette femme. Elle vit un cauchemar depuis que ses amies -septuagénaires- ont publié une annonce coquine avec ses coordonnées!

recherche homme en bretagne

Depuis, elle est parvenue à identifier l'auteur de l'annonce, une de ses amies qui lui a avoué avoir rédigé les quelques lignes avec deux autres femmes âgées de 72 et 75 ans.

Pour faire reconnaître son préjudice, la sexagénaire a décidé de porter l'affaire en justice. Elle réclame à l'auteur de l'annonce 5 euros pour usurpation d'identité, atteinte à l'honneur et troubles à la vie privée.

recherche homme en bretagne rencontres écologiques d été 2020

L'affaire, jugée le 12 janvier dernier au tribunal de Guingamp, a été mise en délibéré au 16 mars. Les plus lus - Faits divers 1.

rencontre citation amitié