Rencontre femmes souk ahras


rencontre femmes souk ahras

Nadia Aït-Zaï a commencé à militer pour les droits de la Femme et de l'Enfant au début des années de façon autonome [4]. Toujours à l'écoute de ses concitoyens, elle ne recherche fille pour colocation de porter leur voix [5]. Elle a été entre etpremière adjointe au maire à la mairie d'Alger centre. Nadia a étudié à la faculté de droit d'Alger à Ben-Aknoun où elle enseigne en tant que maître assistante depuis date de son inscription au barreau d'Algeravocate à la cour, elle est agréée prés la cour suprême et le conseil d'État.

rencontre femmes souk ahras

EnElle rejoint le Collectif, Maghreb 95 Égalité [6] fondé enqui travaille sur l'égalité entre les hommes et les femmes dans le Maghreb.

Le CIDDEF fait aussi un travail de plaidoyer dans le but, à long terme, de modifier les lois discriminatoires envers les femmes.

rencontre femmes souk ahras

Il se donne aussi comme mission la sensibilisation et la vulgarisation des lois à travers notamment la publication de plusieurs ouvrages dont la revue trimestrielle du CIDDEF ainsi que l'organisation de séminaires et de conférences avec différentes organisations de la société civile et institutions publiques [8].

Le centre a réalisé la première étude [9] sur la représentativité des femmes au Maghreb [10]ce qui a permis à l'association de faire un plaidoyer, pendant 10 ans, pour l'adoption d'une loi sur le quota pour les femmes dans les assemblées élues.

rencontre homme polonais en france

Nadia Ait Zai, publie chaque année plusieurs ouvrages sur les droits de l'Enfant et droits de la Femme en Algérie [11]. Elle demeure une des plus actives militantes sur la scène associative algérienne, et considère que le travail sur le code la famille est prioritaire [12][13][14][15]. Membre du réseau euro arabe IFE, initiative féministe.

rencontre femmes souk ahras

Membre du comité de travail sur la femme travailleuse mis en rencontre femmes souk ahras par le ministère de la solidarité.